L’entraînement sportif avec un chien

ComportementEducationNos Conseils Chiens

L’entraînement sportif avec un chien participe à votre bien-être mais aussi à celui de votre chien. Le bien-être de votre chien passe par un entretien au quotidien mais aussi par le mouvement. Un chien actif est un chien heureux.

Pour cela, les sports canins attelés (canicross/canimarche/canivtt/canirando…) sont un excellent moyen de répondre à leurs attentes.

Les sports de traction sont avant tout une rencontre. Des âmes qui partagent ce chemin et cette aventure en prenant soin l’un de l’autre. Vous allez vous découvrir et explorer cette face invisible de votre chien : son courage, sa capacité de confiance, ce plaisir exacerbé qu’il prend à courir ou marcher avec vous et enfin ce moment si précieux des remerciements et du câlin d’après effort.

Vous avez envie de tenter l’aventure ? Bienvenue à bord ! Néanmoins, il y a quelques précautions à prendre pour le bien être de votre chien et s’assurer un plaisir optimal. Avant de démarrer, vérifiez que la croissance de votre chien soit terminée et consultez votre vétérinaire pour faire un petit « check up ». Equipez-vous avec du matériel adapté à votre pratique (baudrier, longe et harnais). Soyez progressif dans les distances que vous allez réaliser lors de vos séances. Soyez vigilant aux températures pour ne pas mettre votre meilleur ami en difficulté.

Bien préparer son chien à l’effort

Pour commencer, un aspect important, néanmoins, qu’il ne faut jamais négliger c’est celui de l’échauffement et de la récupération. Un chien qui va sortir sera plein de fougue et d’énergie. Il ne va pas calculer son effort. Avant de lui mettre le harnais, prenez le temps de le mettre en condition pour éviter certaines blessures ou lésions au niveau musculaire, ligamentaire ou articulaire.

Quelques petits conseils pratiques :
  • Démarrez et terminez toujours par un temps de marche avec votre chien. Cela permet de mettre les organismes en route.
  • Ensuite, soyez progressif dans l’intensité de l’effort que vous allez faire avec votre chien. Plus il fera froid, plus l’échauffement devra être long (toute proportion gardée). Une dizaine de minute est déjà très bien.
  • Un exemple concret ? Vous pouvez commencer par 3 ou 4 minutes en laisse en marche puis ensuite détacher votre chien pour trottiner à côté de lui puis vous pouvez terminer par quelques petits jeux en lui faisant changer ses appuis (lancé de balle, quelques sauts en jouant avec lui…).

Ensuite, la gestion de votre effort est un peu plus complexe avec votre binôme que seul. En effet, il va vous emmener dans une certaine « survitesse » qu’il va falloir maitriser. Il faut accepter d’intégrer l’énergie que votre chien vous transmet dans votre propre effort. Pour cela, il faut être relâché pour profiter pleinement de ce que votre chien a à vous offrir… la confiance mutuelle est la clef du plaisir dans votre pratique quel que soit votre niveau…

Communiquer avec son chien pendant l’entrainement

Quoi dire à son chien durant ce partage d’effort que ce soit en canimarche, canicross ou même canirando? Voici quelques principes simples ! Il faut être clair dans sa communication. Votre loup sera concentré sur son effort. Il faut donc le guider au mieux sur votre parcours avec un timbre de voix serein et apaisé. N’oubliez pas, c’est un moment de partage!  Il faut ritualiser le fait de lui dire « gauche », « droite », « devant » ou « ralenti ». Il assimilera très vite ces ordres à la direction qu’il doit prendre et à l’attitude qu’il doit adopter. De plus, il faut l’encourager dans des moments opportuns mais ne pas l’abreuver d’informations pour profiter pleinement de cet échange intense non verbal…

On dit bien souvent qu’il ne manque que la parole à notre meilleur ami. Fort heureusement, ils nous passent beaucoup de message si nous savons les observer.

Votre capacité d’observation permettra d’établir une communication adaptée avec votre chien et donc de savoir ajuster ce que vous allez réaliser avec lui. Quand vous pratiquez un sport canin attelé, le baromètre doit toujours rester votre compagnon. Il faut donc ajuter la distance, la fréquence et l’intensité de vos sorties en fonction de lui et non uniquement de vous. Savoir analyser son comportement vous permettra de bien placer le curseur. Quelques indices : Est-il plus raide que d’habitude de lendemain d’une sortie ? Montre t’il autant d’enthousiasme à vous accompagner ? Y a t-il des boiteries légères ?…

La détente durant l’effort physique de votre chien

Enfin, le canicross ou le canimarche nous font évoluer avec notre meilleur ami dans une dynamique de bien-être. Un point clef est d’avoir une décontraction et un relâchement dans nos mouvements. La longe nous relie à notre chien et nous ne formons plus qu’un. C’est pourquoi chacun de nos gestes aura une incidence sur nos loups. A nous d’éliminer toute crispation pour rechercher la fluidité dans notre course ou notre marche afin de pouvoir faciliter l’investissement de notre compagnon dans le harnais. Un petit secret : si vous relâchez bien vos épaules, cela vous aidera à déverrouiller votre bassin et à augmenter votre amplitude gestuelle.  C’est tout un art mais la fusion est à ce prix.

Rédaction par Antony Le Moigne

 

Suivez-nous sur les réseaux sociaux : TikTokInstagramFacebookTwitterYouTube.