Plusieurs causes peuvent emmener ou faire qu’un chien détruit. Il est important d’analyser la situation, de faire le point sur son comportement, sur vos habitudes afin de faire un bon diagnostic et ainsi déterminer la source de ce comportement.

 

  • Chez le chiot, cela fait partie de son processus d’apprentissage et d’exploration de son environnement. C’est, en effet, avec la mâchoire qu’il peut appréhender et découvrir le monde qui l’entoure.

 

Il est plutôt courant que le chiot développe un comportement destructeur entre 4 et 12 mois, un âge auquel ses dents de lait et ses gencives ont tendance à le gêner et l’agacer.

 

  • Mais attention, ce n’est pas une raison pour le laisser faire. Reprenez-le d’un « non » quand vous le surprenez en flagrant délit de destruction et tentez de détourner son attention vers un jouet adapté ou une nouvelle activité par exemple.

 

  • Á l’âge adulte, en revanche, c’est souvent lié à un mal-être. Votre chien essaie de vous faire passer un message qu’il convient d’être élucidé.

Plusieurs questions s’imposent ?

  • S’ennuie t-il ?
  • A-t-il peur de l’abandon / séparation ?
  • Est – il anxieux / stressé ?
  • Manque-t-il d’activité / de dépense ?
  • Votre chien s’est-il toujours comporté ainsi ?
  • Y-a-t-il eu un événement spécifique ayant servi de déclic ?
  • Est-ce qu’il y a eu un changement, chamboulement dans sa vie ou dans la vôtre ?

 

Entrer dans une colère folle en découvrant à votre retour à la maison le désastre laissé par votre compagnon est absolument contre-productif. Il ne fera pas le lien entre sa destruction de quelques heures et votre réaction négative au moment de votre retour.

Inutile de le punir des heures après.

 

Est-ce que votre chien a suffisamment d’activité journalière ?

Même si votre chien a un grand jardin, cela n’est pas suffisant. Votre fidèle compagnon a besoin d’interactions et d’activités. Il a besoin d’être dépensé et stimulé quotidiennement. Proposez-lui de belles balades, des parties de jeux entre copains, des activités intellectuelles, pourquoi pas pratiquer un sport canin … Les activités sont nombreuses et sont la clef pour un chien épanoui et bien dans ses pattounes.

 

Certaines races de chiens sont très dynamiques et ont un grand besoin d’activité. Et elles ne sont pas faite pour rester des heures seule à la maison. Il est très important de s’adapter et de répondre aux besoins de votre chien.

Est-ce que votre chien est stressé, anxieux ?

Il y a peut-être un élément qui vous semble anodin mais qui est source d’angoisse pour votre chien. Y’a-t-il un élément qui a changé dans son environnement ou dans votre vie ? Y’a-t-il eu une séparation ? Un déménagement ? Etes-vous particulièrement stressé ces derniers temps ? Son rythme et son cadre de vie a-t-il changé ?

Votre compagnon peut exprimer son mal-être par la destruction.

 

Votre chien a t’il peur de l’abandon ?

Une crainte qui peut dépendre de son passé selon ses expériences. Votre animal a subi un traumatisme et a déjà été abandonné par son ancienne famille. Une mauvaise expérience marquante qui peut laisser des séquelles…

 

Votre chien s’est mis à détruire du jour au lendemain ?

Nos fidèles compagnons peuvent ressentir de la peur ou un sentiment d’insécurité. Il a peut-être dû être confronté à une situation particulière sans que nous en ayons conscience. Il a peut-être été très malade et a paniqué. Un individu a essayé de s’introduire ? Un évènement ou un bruit inhabituel ?

Essayez de vous souvenir à partir de quelle période votre chien à commencer à détruire.

Des solutions existent pour améliorer ce comportement gênant mais comme mentionné plus haut, il faut bien déterminer la source du problème. Un comportement destructeur n’est jamais innocent et cache bien souvent un mal-être que le chien cherche à exprimer.

Vous pouvez dans un premier temps réduire son espace. Ne pas le laisser dans toute la maison peut le rassurer, dans un plus petit espace il se sentira plus sécurisé. Prenez soin d’enlever tous les objets susceptibles d’être détruits et dangereux pour lui. Laissez-lui des jouets, sa gamelle d’eau et son panier.

Vous pouvez également laisser la TV, la radio allumée pour faire comme s’il y avait ‘ une présence ‘.

Offrez à votre chien un jouet d’occupation ou un os à mâchouiller pour l’occuper.

Offrez-lui une belle promenade, une activité, avant de vous absenter.

Malgré tout, vos absences ne doivent pas être trop longues ! Il faut l’habituer de manière très progressive à votre absence.

 

Ecrit par : @dogcontrol.educationcanine