La cohabitation lapin / cobaye, une fausse bonne idée ?

Comportement nacsNos Conseils pour les NACS

Vous souhaitez adopter un lapin et un cochon d’Inde ? Vous avez déjà l’une de ces boules de poils et penser à lui prendre un compagnon de l’autre espèce ? Votre lapin vit déjà en compagnie d’un charmant cochon d’Inde ? Découvrez tous nos conseils au sujet de la cohabitation Lapin / Cobaye !

Le lapin et le cochon d’Inde possèdent quelques similarités, par exemple : ils sont  grégaires et aiment vivre dans des groupes sociaux, ils ont, tous les deux, besoin d’une alimentation riche en fibres végétales (foin, herbe) et ils aimeront tous deux posséder une cabane pour se cacher dans leur habitat.

Malgré ces points communs, le lapin et le cochon d’Inde sont deux espèces à part entière !

Les différences entre le lapin et le cochon d’Inde :

 

  • Leur alimentation est différente : En effet, malgré le fait que le cochon d’Inde et le Lapin aient besoin tous deux de beaucoup de fibres, le cochon d’Inde, lui, a un grand besoin d’être complémenté en vitamine C dans son alimentation. Le lapin en revanche synthétise lui-même sa vitamine C et n’a donc pas besoin de supplément. Ils auront donc besoin de différentes choses dans leur repas de granulés ou de fruits et de légumes ce qui pose déjà problème lors d’une cohabitation.
  • Ensuite, même si les deux espèces ont besoin de compagnons pour s’épanouir, ils n’ont pas les mêmes codes sociaux. En effet, le lapin a besoin d’une très forte hiérarchie au sein de son groupe, ce qui est nettement moins marqué chez le cobaye. Ils n’ont pas non plus la même façon de communiquer, le lapin communique avec son corps alors que le cochon d’Inde s’exprime beaucoup par vocalises. Ces deux points peuvent très vite amener les deux petits animaux à ne pas se comprendre et donc à ne pas s’entendre, ils peuvent même aller jusqu’à se battre.
  • Ce qui nous amène au point suivant : ils n’ont pas la même taille ni la même force. Ainsi, lors d’une bagarre ou même lors de moments de jeux ou de détente, le lapin peut très vite blesser le cochon d’Inde de manière volontaire ou non. Un coup de patte ou de dents peuvent alors être assez grave pour le cobaye qui est bien moins puissant et agile.
  • Enfin, le lapin peut être porteur de maladies inoffensives pour lui, mais mortelles pour le cobaye, et inversement. Par exemple, le lapin peut transmettre la bactérie Bordetella Bronchiseptica au cobaye, tout comme le cochon d’Inde peut transmettre la bactérie Pasteurella multocida au lapin.

Le risque de faire cohabiter lapin et cobaye :

Vous l’aurez compris, le risque de faire cohabiter ces deux espèces est au-delà de la mésentente. Il y a un véritable risque de carences alimentaires, de problèmes de communication pouvant aller jusqu’à des bagarres et des blessures nécessitants une consultation vétérinaire et même un risque sanitaire avec des maladies souvent mortelles pour l’une comme pour l’autre espèce.

Mais alors, que faire pour le bien-être de votre lapin et/ou de votre cochon d’Inde ?

  • Si vous souhaitez adopter un lapin ou un cochon d’Inde, le mieux est d’en adopter deux de la même race dès le départ. Attention toutefois à éviter les mariages non souhaitez en prenant deux animaux du même sexe ou bien en faisant stériliser vos lapins. L’importance de la présence de congénères est d’autant plus vraie pour le cobaye, d’ailleurs en Suisse, il est illégal d’avoir un seul cochon d’Inde !
  • Si les deux animaux adoptés ne viennent pas du même endroit et ne vivaient pas ensembles, il faudra mettre en place une quarantaine d’isolement pour le nouvel arrivant avant de le mettre en contact progressif avec votre boule de poil déjà bien installé. L’idéal est de garder dans deux pièces séparées les deux animaux durant 3 semaines le temps de vérifier que personne n’est malade. Ensuite il faudra les installer dans deux enclos bien distincts et fermés, mais dans la même pièce durant une semaine afin qu’ils fassent connaissance. Enfin, vous pourrez ouvrir les enclos pour leur laisser accès à un terrain neutre ensemble sous surveillance afin de juger de leur entente. Si ça se passe bien, vous pourrez à terme les installer au même endroit.
  • Si vous possédez déjà un lapin ou un cochon d’Inde, le mieux pour son bien-être sera de lui adopter un compagnon. Vous pouvez vous renseigner auprès de refuges, certains sont même spécialisés dans les lapins ou dans les cobayes ou regarder les élevages près de chez vous. Il faudra ensuite mettre en place une quarantaine comme expliqué plus haut.
  • Enfin, si vous possédez déjà un lapin et un cochon d’Inde le mieux pour leur santé est donc de les séparer. Même s’ils peuvent donner l’impression d’une bonne entente, c’est souvent leur instinct primaire grégaire qui les oblige à se rapprocher, faute de compagnon de la même espèce. L’idéal pour leur mental sera alors de prendre un second cobaye, ainsi qu’un second lapin, surtout si vous n’avez pas beaucoup d’interactions avec lui quotidiennement, et d’installer chaque duo ou groupe dans un enclos espacé d’au moins 1 mètre avec l’enclos du groupe de l’autre espèce. Cela évitera les maladies. Comme précédemment, il faudra respecter une quarantaine et une introduction sur plusieurs semaines de chaque nouvel arrivant.

En résumé :

Un cochon d’Inde ne doit vivre qu’avec un autre cochon d’Inde ; Un lapin ne doit vivre qu’avec un autre lapin.

Le lapin peut vivre seul s’il a assez d’interaction avec son humain au quotidien, mais il sera toujours plus épanoui avec un ami.

Le cochon d’Inde lui sera réellement malheureux sans congénères de la même espèce.