Votre chien a besoin de votre compagnie.

Etre propriétaireHome Diaporama

Quelles sont les conséquences pour les chiens qui mènent une vie en extérieur, loin de leur(s) maître(s) ?

Les exceptions

Certains chiens ont un vrai travail à effectuer pour l’Homme : gérer les troupeaux, chasser le gibier, garder des bâtiments, tracter des traineaux…  Leurs propriétaires les ont, en toute logique, sélectionnés dans des élevages spécialisés où les animaux sont habitués à vivre hors des habitations et des contacts quotidiens avec autrui.  Ceux-là ont l’habitude d’avoir un comportement autonome et d’être indépendants psychologiquement. Ainsi, ils ne pourront redevenir des chiens de compagnie tels que nous l’évoquons dans cette rubrique, qu’au prix d’efforts parfois insurmontables.

Et pour notre chien de famille ?

On ne le rappellera jamais assez, le chien est un animal social qui a besoin d’être près du contact des humains pour être comblé. Certains sujets passent pourtant leurs vies en dehors de l’habitation, tout seuls, toute la journée dans la cour, le jardin ou un chenil. Et parfois la nuit aussi. Ils sont donc livrés à eux-mêmes en permanence, sans distraction, occupation ni présence humaine. Cette solitude durant d’interminables heures est un traitement difficile à vivre pour bon nombre d’entre eux. Des troubles du comportement surgiront inévitablement chez les sujets les plus fragiles.

Mettons-nous à leur place

L’absence de rencontres avec des congénères rend les humains malheureux, nous le savons depuis des décennies ! Tous les jours, les médias évoquent ce mal de notre époque qu’est la solitude, à l’heure où les technologies de la communication n’ont jamais été aussi performantes.

Certes, les chiens ne sont pas les humains, mais ils ont quelques points communs. Les deux espèces sont des mammifères sociaux, et les échanges avec un autre être vivant leur sont vitaux.

A force d’être en permanence dans un désert social, ils peuvent tomber malades, devenir dépressifs ou exagérément protecteurs, bruyant ou destructeurs, parce qu’ils n’ont rien d’autre à faire ou qu’ils souffrent de cet isolement permanent.

 

Réfléchissons un peu plus, et permettons à nos animaux de compagnie d’être vraiment, en notre compagnie ! Car ce n’est pas le cas du chien qui passe l’essentiel de sa vie tout seul, loin de nous.

 

Laurence Bruder Sergent

Experte en comportement canin, directrice de l’école de comportementaliste Vox Animae et auteure experte pour Biogance. www.vox-animae.com

www.vox-animae.com