Conseils pour la cohabitation entre Chats

Être propriétaireNos Conseils Chats

Lorsqu’on est propriétaire d’un chat, mais qu’on travaille toute la journée, on est persuadé qu’il s’ennuie seul à la maison. Alors souvent, beaucoup d’entre nous décident d’adopter un second chat, pour lui tenir compagnie.
S’ils deviennent inséparables après quelques jours de crachouillis, le simple passage d’un chat errant devant la fenêtre peut mettre fin à cette complicité et provoquer même une situation de duel permanent… Impossible alors de les laisser face à face sans qu’ils ne crachent, feulent, griffent. Comment arrive t’on à une telle situation ?

Le problème

Nous avons tendance à humaniser nos chats, et c’est bien normal. On pense qu’ils pensent que… mais on pense bien souvent à côté de leurs pensées profondes.

95% des chats préfèrent s’ennuyer, seuls, plutôt que devoir supporter un autre chat.

En effet, n’oublions pas que le chat est un animal solitaire. Il a certes besoin de rencontrer ses congénères à l’état « sauvage », afin de communiquer ou de se reproduire, mais domestiqué il n’en a vraiment pas besoin, ni même envie !

Notre chat va tolérer l’arrivée du nouveau à la maison et peut même s’en rapprocher, mais ce sera uniquement pour nous faire plaisir. Dès qu’une occasion de se battre sera donnée, ils n’hésiteront pas à foncer et il sera alors difficile de les faire cohabiter à nouveau, et ce surtout si on les a rapidement séparés par peur que ça tourne mal.

A noter que ce phénomène se déroule d’avantage dans les communautés de 2 à 3 chats. Au-delà, les choses passent plus ou moins toutes seules.

Quelques explications

Une des raisons principales, à l’origine de ces comportements, est les odeurs.
En effet, les disputes surgissent souvent suite à la présence d’un chat étranger sur leur terrain, au retour d’un chat fugueur ou encore après un séjour vétérinaire.

De même un chat mâle qui cohabite avec d’autres mâles entiers aura des soucis au retour de saillie, à cause des odeurs de la femelle, et des hormones qu’il dégage. S’il se soumet face aux autres tout ira bien, sinon on assistera à une bagarre.

Par ailleurs, avoir un nouveau chat, lorsqu’on en a déjà 3 ou 4, voire plus, est plus facile que lorsqu’on en a seulement 1 ou 2… et c’est bien normal.
En effet, le nouveau venu ne peut pas se permettre d’avoir tout un clan à dos, et va donc se plier aux règles, ne pas faire de vagues et copiner avec tout le monde. De même, si plus de 3 ou 4 mâles entiers sont ensemble, un retour de saillie se passera sans heurts.
Il est donc plus simple parfois de n’avoir qu’un seul chat, pour son bien-être, ou plus de 3 pour le nôtre.

En conclusion

Il y a toujours des exceptions, comme des chats inséparables depuis leur naissance. Cependant, ce seront également les plus délicats à rabibocher si jamais un intrus pointe son museau.

Il faut savoir qu’en cas de mésentente soudaine, une thérapie a 50% de chances de fonctionner, les phéromones en spray en ont 10% et le reste du temps il faudra les séparer ou en placer un, car jamais ils ne voudront revivre sereinement ensemble !
De même si un nouveau chat arrive à la maison et qu’il y a une bagarre immédiate, et violente, ils ne se supporteront jamais.
Alors, avant de décider de prendre un compagnon pour son chat qui nous semble s’ennuyer ferme toute la journée, réfléchissez bien à toutes les possibilités. Une fois votre choix fait, préparez l’arrivée du nouveau chat au moins un mois à l’avance, avec des fleurs de Bach et un transfert olfactif des 2 côtés.

 

Marie-Hélène Bonnet

Marie-Hélène Bonnet est thérapeute comportementaliste du chat et auteure Experte pour Biogance. www.comportement-chat.com

www.comportement-chat.com