Biogance – La beauté au Naturel

L'élégance au naturel


Socialisation vs Sociabilisation

LA DIFFÉRENCE ENTRE
CES DEUX MOTS

Durant mes différentes rencontres avec des propriétaires de chien ou même des professionnels, j’entends souvent le mot “sociabilisation” quant il faut au contraire employer “socialisation“, et vice-versa.

Voyons d’abord les définitions

La socialisation : c’est le processus au cours duquel un individu apprend à vivre en société, durant lequel il intériorise les normes et les valeurs, et par lequel il construit son identité psychologique et sociale.

La sociabilisation : autrement dit « être sociable », c’est un gêne inscrit dans l’ADN, qui rend l’animal sociable et donc social (capable de vivre en société sans poser de problèmes, sans avoir un comportement gênant envers ses congénères. C’est inné chez l’individu, ce qui le rend joyeux, curieux, et plus facile à vivre.

Un sens bien différent

Beaucoup de personnes confondent ces deux définitions qui se ressemblent visuellement mais qui, en réalité, ont un sens complétement différent.

Chaque animal est unique, un chien peut être SOCIABLE. Dès sa naissance, ce gêne est transmis par les parents. Si l’animal a des géniteurs non SOCIABLES, il y aura donc beaucoup plus de chance pour que lui même soit non SOCIABLE, il faudra donc passer par le processus de SOCIALISATION : lui apprendre, par le biais du renforcement positif ou de la désensibilisation (friandise ou autre), que ses amis chiens et/ou humains ne sont pas dangereux et, qu’au contraire, être à leur contact ne lui apporte que des bonnes choses.

Mais, dans son processus génétique, et si ses maitres décident de le faire reproduire à son tour, sa descendance aura de fortes chances d’être INSOCIABLE. Il faudra donc également passer par la phase de Socialisation et ainsi de suite…. Il s’agit d’un cercle vicieux.

Il existe tout de même des exceptions où, par exemple, l’un des parents (le père) est SOCIABLE et l’autre (la mère) INSOCIABLE. La génétique décidera alors du caractère sociable de la descendance. C’est le gène dominant qui le déterminera. Tout comme la couleur des yeux chez un enfant, qui peut être prise soit du père, soit de la mère.

(voir schémas)

schema

Et une différence importante

Cette différence est tout de même importante car beaucoup d’éducateurs vont passer par des méthodes coercitives, en croyant que c’est le chien qui fait des siennes.

Ils doivent comprendre que l’animal n’a pas choisi d’être comme ça.

C’est aussi à l’éleveur de bien faire les croisements en se servant de la génétique.
Cependant, certains ne sont pas experts dans ce domaine et finissent par créer involontairement des chiens qui seront peureux ou agressifs toute leur vie.

Ref : CAVARIVIERE, Joëlle.  Panète chien

Charlène Fanti
Acanimal38

ÉDUCATEUR COMPORTEMENTALISTE CANIN / FÉLIN
http://www.acanimal38.com/


Derniers conseils d'expert