Biogance – La beauté au Naturel

L'élégance au naturel


Les impacts du stress chez le chat

Les impacts du stress chez le chat…

 

Il peut mener à la dépression, voire au décès de l’animal.
Certaines formes de stress pourront en effet pousser le chat à s’auto-mutiler pour appeler au secours. Ainsi, certains s’arracheront des morceaux de peau, des poils, voire des morceaux de queue…

Tout d’abord

Le stress est l’ennemi du chat, il faut donc veiller à le limiter au maximum.
Par exemple, un chat qui a peur des enfants devra être isolé au calme quand on reçoit les petits de la copine qui ne pensent qu’à l’attraper !

N’oubliez pas non plus qu’un chat a besoin de compagnie. S’il doit rester seul plus de 10h par jour, il stressera naturellement, et un compagnon n’est pas la solution : vous aurez deux chats qui stressent au lieu d’un !

Un chat stressé fera souvent pipi partout dans la maison (canapé, lit, linge, etc…). C’est une forme de communication pour lui, mais elle est souvent très mal gérée par l’humain.

Comment apaiser un chat stressé ?

Tout d’abord en éradiquant les sources de stress !

Le chien du grand frère qui vient une fois par semaine, le fils de la copine qui veut toucher la queue du chat, le tonton qui n’aime pas vraiment les félins et qui lui fait ressentir, le cousin qui parle fort et le fait sursauter ou encore l’aspirateur qui le perturbe pendant sa sieste…

Par ailleurs, pour les causes sur lesquelles on ne peut intervenir, il faut tenter de les rendre évitables, et, si besoin, quelques fleurs de Bach adaptées (sur avis d’un conseiller animaux) peuvent le détendre. Attention aux phéromones de synthèse qui soit disant apaisent les chats !
Cela ne fonctionne que rarement et les hormones ont souvent un effet indésirable sur le long terme…

Pourquoi le chat est-il stressé ?

Bien souvent la cause est due à un manque de sevrage psychosocial (la séparation de la mère avant la phase de rejet de cette dernière, qui se produit vers 14 semaines).
En effet, si le chat a été séparé à 9 semaines de sa mère, il restera hésitant sur tout. Il risque ainsi de ne jamais être sûr de lui et cela le fera stresser pour tout et rien.
Tout dépendra du moment où l’éducation a été interrompue.

Il faut que les gens comprennent que séparer un chat de sa mère parce qu’il sait manger seul revient à donner les clés d’une voiture et une carte visa à un ado de 13 ans.
Il fera n’importe quoi, et ne se sentira jamais certain de faire la bonne décision.

À partir de là, le stress se fera sentir fréquemment pour un oui pour un non, et bien souvent, les chats finissent par être placés ailleurs quand la situation devient infernale et que les pipis ont fait changer 3 fois le canapé… Mais le problème se reposera alors dans le nouveau foyer.

On peut aussi trouver des chats stressés lors d’un déménagement, d’une séparation, ou au contraire, d’une vie en couple, de l’arrivée d’un bébé, d’un nouvel animal (quelque soit l’espèce), du départ à la fac de l’aîné(e), d’un départ en vacances, d’un changement de meubles…
En résumé, tout ce qui fait que la vie n’est pas exactement comme elle l’était hier peut stresser un chat et il faut donc anticiper et préparer le chat à ce changement.

Là aussi, les fleurs de Bach peuvent être précieuses, ainsi que la mise en place d’une thérapie légère.

 

Marie-Hélène Bonnet

Comportementaliste du chat

www.comportement-chat.com


Derniers conseils d'expert