Biogance – La beauté au Naturel

L'élégance au naturel


Le chat : hospitalisation et convalescence

Le chat : hospitalisation et convalescence

Il arrive parfois que Félix ait un accident, qu’il chute d’une fenêtre, ait un choc avec une voiture, ou encore se blesse, se fasse mordre etc… Il se peut aussi qu’il tombe malade… Dans ce cas là, pas le choix : Félix devra rester quelques jours chez le vétérinaire. Et non seulement on est inquiet(s) pour sa santé, mais aussi pour son confort : ne va-t-il pas être terrorisé seul dans une cage ? Bien sûr que si, il sera terrifié, et cela risque même de le perturber pendant plusieurs jours ou semaines selon la façon dont vous réagirez à cette hospitalisation.

Comment réagir ?

Il faut dédramatiser au maximum la séparation.
Évitez de pleurer, car cela laisserait penser à votre cher Félix que vous l’abandonnez.
Ne rallongez pas les au-revoir, et pensez à laisser à votre chat un de ses jouets, un coussin, ou autre chose qui lui rappellerait les odeurs de la maison.
Rassurez le : « tout ira bien, on ne t’abandonne pas, on revient te chercher demain » avec un ton calme et doux.
Une fois prêt à rentrer dans à la maison, il faudra aussi le rassurer en allant le chercher. Le chat peut se sentir un peu perdu avec l’anesthésie, et il peut avoir plus peur en voiture par exemple : « On rentre tout va bien, tu vas retrouver ton panier », le tout accompagné d’une légère odeur de lavande apaisante.

Comment bien appréhender le retour à la maison ?

Laissez le reprendre ses marques à son rythme, ne brusquez rien, et laissez-le dans le calme un moment.
Suivant les soins apportés le chat peut avoir des problèmes de mobilité (patte plâtrée par exemple).
Félix ne comprend pas qu’il a été opéré, plâtré et que bientôt il retrouvera toutes ses facultés, il peut donc stresser, s’agacer, ou même avoir des gestes brusques envers vous.
Là encore rassurez-le, pensez à diffuser des odeurs apaisantes pour les chats, et vous pouvez demander conseil à votre vétérinaire si vous pensez qu’il peut se blesser.
Si sa mobilité est réduite, pensez à mettre au plus près ses gamelles et sa litière afin de lui éviter de marcher et d’avoir mal.

Le retour chez le vétérinaire

Il arrive aussi que l’on soit obligé de retourner faire des soins chez le vétérinaire, pour des points à retirer, une plaie à vérifier, un plâtre à enlever ou encore une radio de contrôle à faire.
Là encore, pas de panique, rassurez le chat : « cette fois on reste avec toi, ça ira vite, tout ira bien ».
Vous pouvez aussi lui donner quelques fleurs de Bach adaptées à son cas, avant de partir.

Insistez en prenant le rendez-vous pour que Félix soit pris rapidement qu’il n’ai pas à attendre longtemps dans la salle d’attente avec d’autres animaux, ce qui pourrait le rendre nerveux et moins facilement manipulable par le vétérinaire.

Savoir adapter son comportement

Une fois l’examen terminé, de retour à la maison, laissez-le se remettre de ses émotions dans le calme. Si les points ont été retirés, surveillez que la cicatrisation se passe bien.
Pensez aussi à éviter de toucher les zones sensibles ou douloureuses et à prévenir vos enfants de ne pas manipuler Félix comme ils le feraient si tout allait bien.
Ne lui en voulez pas si il a un coup de patte ou de croc malheureux : quand on souffre on a tendance à se protéger plus que de raison, et il en est de même pour Félix.

Par peur, par douleur, ou par anticipation de la douleur, il peut avoir un comportement plus agressif.
D’où l’importance de le laisser au calme pour se remettre.
Dans quelques jours tout sera revenu à la normal, et ce ne seront que de mauvais souvenirs pour vous, comme pour Félix.

Surtout n’oubliez pas que notre métier est aussi de vous guider ou d’aider Félix à reprendre une vie normale suite à une intervention lourde.

Marie-Hélène Bonnet

Comportementaliste du chat

www.comportement-chat.com


Derniers conseils d'expert